Zone médecinsZone privilègeZone infirmières

CHSLD Pierre-Joseph-Triest

#

CHSLD Pierre-Joseph-Triest

4900, boulevard Lapointe

Montréal (Québec)

H1K 4W9

514 353-1227


Historique

« Hier matin, à neuf heures a eu lieu à la Longue-Pointe, la bénédiction de la chapelle et de l’Institut St-Benoit-Joseph-Labre… »

Cet événement rapporté par le journal populaire La Minerve dans son édition du 16 septembre 1884, marque l’ouverture officielle d’un nouvel institut qui deviendra quatre-vingt-dix ans plus tard, le Centre d’Hébergement Pierre-Joseph-Triest. À la demande expresse de Monseigneur Édouard-Charles Fabre, évêque de Montréal, ce centre fut fondé par les frères de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul. On construisit la maison de style second empire sur les berges du fleuve Saint-Laurent, au coût de 83,245.19$. Elle comptait plus 150 chambres et était entourée de grands jardins. Sa mission fut d’accueillir des hommes infirmes, épileptiques, aveugles, alcooliques ou souffrant de maladies mentales. Un des premiers résidents fut le poète Émile Nelligan, de 1899 à 1925.

En 1942, un incendie ravageât un pavillon de l’Hôpital St-Jean-de-Dieu. Le gouvernement du Québec confia à l’institut soixante-quinze malades psychiatriques de l’hôpital. Un lien étroit entre les deux établissements venait de naître. Le nombre d’usagers hébergés augmenta de façon considérable allant jusqu’à 325 personnes au début des années soixante-dix.

Suite à la reclassification des institutions hospitalières, le ministère de la santé établit que l’institut devenait un centre d’accueil. Puisqu’il existait déjà un centre du même nom, le 6 novembre 1974 on le renomma Pierre-Joseph-Triest, en l’honneur du fondateur des frères de la Charité. Pierre-Joseph Triest est né en Belgique, à Bruxelles, en 1790 et est décédé en 1836. Ordonné prêtre, il s’engagea auprès des malades, des infirmes, des enfants abandonnées. Avec l’aide des membres de communautés religieuses qu’il fonda et de bienfaiteurs, il créa des maisons d’accueil. Il ira jusqu’à libérer des malades en psychiatrie de leur chaines et des caveaux où ils vivaient pour leurs redonner leur dignité et leur octroyer de bons soins.

Le 28 novembre 1974, le Centre Pierre-Joseph-Triest est cédé par les frères de la Charité au ministère de la santé et des services sociaux. En 1977 le nombre de lits sera réduit à 278. Un an plus tard, un centre de jour ouvrira. Le 11 mai 1988, le centre d’hébergement et de soins de longue durée déménagea dans les nouveaux locaux du 4900 boulevard Lapointe. Après la fusion avec le centre d’hébergement Biermans en 1994, il deviendra une des installations du nouveau Centre de Santé et de Services Sociaux de la Pointe-de-l’Ile, en juillet 2004.